Le Revenu de base : un grand pas pour l’Humanité !

Aujourd’hui en Europe, l’Austérité semble être la seule réponse à la crise qu’appliquent nos dirigeants, quant il ne s’agit pas de faire les poches de la population (Chypre) De ce fait, les peuples, en particulier en Europe du Sud, sont de plus en plus pauvres.

Ce n’est pas une fatalité et il existe d’autres solutions comme le revenu de base. Seule la volonté politique de le mettre en oeuvre fait défaut ! Avec les gains de productivité et l’automatisation, de moins en moins de personnes sont nécessaires pour produire un même volume de richesses. D’où la forte croissance du chômage ( indépendamment de la crise)

Malgré que nos sociétés occidentales n’ont jamais été aussi riches, cette richesse ne profile nullement à la population, car elle est de plus en plus scandaleusement et inégalement répartie ! Ce n’est plus supportable et le revenu de base inconditionnel doit être imposé, faute de quoi de graves troubles sociaux vont mettre le feu aux poudres sur le continent !

 

L’article 25 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme de 1948 stipule:
<< toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être, et celui de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires . Elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans tous les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté >>

  • Quelques principes

Le revenu de base est :

  1. Universel
  2. Individuel
  3. inconditionnel
  4. suffisant pour assurer à tous une vie digne et sa participation active à la société

Ce nouveau droit réglerai bien des problèmes :

 il éradiquerai la pauvreté
– Favoriserai l’épanouissement des individus à travers des activités non marchandes
– Redonnerai du pouvoir d’achat
– Apporterai un soutien aux entreprises locales
– Et…diminuerai la dépense publique par des économies dans les dépenses sociales !

En bref, c’est un outil pour exercer pleinement notre citoyenneté.

  • Comment financer le revenu de base?

le financement

Pour introduire progressivement le revenu de base, on pourrait commencer à l’octroyer aux enfants nés à partir de 2000 ou bien choisir une ville ou une région test. C’est une possibilité, puis,l’étendre au reste de la population.

Mais, alors, comment financer un revenu aussi généreux et qui concerne l’ensemble de la population européenne? En effet, le revenu de base est automatique, individuel, inconditionnel et inaliénable.

Tout d’abord, le revenu de base ne viendra pas s’ajouter aux prestations sociales existantes, mais il s’y substituera.   De plus, il faudra y allouer l’ensemble des financements consacrés à la politique de l’emploi. Il implique une remise à plat complète du système fiscal et social, et aussi de reprendre le contrôle sur la création monétaire et la politique économique abandonnés aux banksters et aux marchés financiers. Cela veut dire une sortie de l’UE et donc de l’euro.

Le seuil de pauvreté étant fixé à 954 euros par mois pour une personne seule en France, le revenu de base doit être au minimum de ce montant, mais il est souhaitable qu’il soit équivalent aurevenu moyen des ménages.

Le revenu de base se développe à l’intérieur des revenus existants, il n’y a que quand l’individu dispose de revenus supérieurs au revenu de base que la différence est conservée. Les individus qui disposent de revenus inférieurs à ce seuil verront donc leurs ressources augmenter jusqu’à concurrence de son montant. Les autres ne perdront pas d’argent.  C’est donc plus un système de vases communiquants. Au final, les revenus demeurent stables et égaux.

 

Il s’agit donc bien de redistribuer à grande échelle les revenus, et les caisses existantes pourraient être chargées de cette répartition.

  • Le revenu de base… une solution contre l’endettement et source d’économies fabuleuses!

A peu près toutes les prestations sociales actuelles (y compris celles des collectivités locales) peuvent être remplacées par le revenu de base (APA, RSA, ASS, ARS etc.) et les administrations chargées de les verser devront se restructurer. De plus, comme les salaires baisseront pour compenser le revenu de base, l’économie française sera beaucoup plus compétitive et la part de la masse salariale qui ne sera plus versée devra concourir au revenu de base si besoin.

Les bâtiments libérés par les administrations publiques devenues inutiles pourront être transformées en logements sociaux pour accueillir les mal logés ou en crèches. Quoi que…le travail n’étant plus exigé pour touché ce revenu, les parents pourront garder eux-mêmes leurs enfants sans subir de baisse de revenus ! C’est donc bien un revenu qui émancipe les individus.

Les fonctionnaires qui auront perdu leur emploi pourront eux aussi toucher le revenu de base garanti ( alors qu’ils n’ont droit à rien quand ils sont au statut, faute d’être sensé avoir la sécurité de l’emploi ) et ils ne subiront aucune perte de revenu, car la différence avec leur ancien salaire sera conservée.

Ce revenu étant individuel, on ne prendra plus en compte la notion de revenus du foyer ( comme pour le versement du RSA) donc chaque membre de la familledu plus jeune au plus âgé, de la naissance à la mort,  touchera son revenu de base ( mis sur un compte jusqu’à la majorité pour les mineurs) Pas non plus de plafond à ne pas dépasser, il est vraiment inconditionnel !

Le revenu de base est aussi une mesure de salubrité publique, car les économies en matière de santé seront énormes ! Plus de gens dépressifs ou qui se suicident faute de perspectives d’avenir. Les gens mécontents de leur travail pourront s’en libérer sans craindre de se retrouver dans le besoin. Donc une société qui se porte bien mieux : moins d’alcoolémie, de dépressions, de suicides, d’addictions aux drogues, de maladies mentales etc.

La délinquance baissera aussi drastiquement, car les tentations de gagner de l’argent par des moyens malhonnêtes seront beaucoup plus faibles. Alors qu’attendons-nous???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifier que vous êtes humain :