Gauche Poubelle…Précaires Rebelles !

Avec sa grand’messe de lutte contre la pauvreté et les exclusions de 2 jours seulement, le Gouvernement croyait sans doute avoir fait un geste pour endiguer le phénomène. -comme si une question aussi importante ne méritait pas un débat sérieux de plusieurs mois – Mais, quelle pitoyable pentalonade en vérité ! La grande « Conférence Nationale contre la pauvreté et les exclusions », comme on pouvait le

craindre, a accouché d’une souris ! Un saupoudrage cosmétique absolument pas à la hauteur des besoins !

Qu’on en juge: il y’a aujourd’hui en France plus de 8 millions de pauvres, avec à la fois de plus en plus de personnes touchées et une agravation de la pauvreté ! Le Mouvement National des Chomeurs et Précaires (MNCP) seule des 4 orgas de chômeurs a avoir été, une fois n’est pas coutume, invitée à la sauterie, en est ressorti dégoûté et furibard. Bien que, selon moi, le MNCP était lui aussi à côté de la plaque avec ses revendications « petits bras » , ils n’ont pas obtenu le début du commencement d’une réponse crédible, c’est dire !
Ils réclamaient 250€ d’augmentation immédiate de tous les minimas sociaux, y compris de l’AER (allocation-équivalent retraite) Au lieu de cela, Hayrault a annoncé quelques mesurettes socialistes, dont la principale, la « hausse » du R.S.A de 10% sur 5ans, dont 2% en 2013 représente seulement…9,50€ en plus par mois ! Quel mépris ! Wouaaah, c’est Bizance dis-donc…Sûr qu’avec ça, les pauvres vont pouvoir sortir de leur condition !

 

  • Rose Mafia dans ses oeuvres

Bref, selon un de ses représentants dépité au sortir des discussions, le MNCP appelait de ses voeux un « Choc de Solidarité » en lieu et place de quoi ils n’auront même pas senti la pichenette ! Par contre, pour le « Choc de compétitivité », le Gouvernement est capable de sortir du chapeau 20 milliards, alors qu’on nous rabat les oreilles avec la nécessité de faire des économies sur la dépense publique pour rembourser la sois-disante « dette » ! Mais de qui se moque-t’on??? Visiblement, la bande de pieds nicklés actuellement au pouvoir a fait ses choix et les populations qui se déménent pour survivre n’en font pas partie !
Et ce n’est pas la nouvelle hausse du prix des Transports en Commun en Ile-de-France annoncé pour Janvier, estimée la plus « forte » de ces dernières années, qui va leur donner du baume au coeur…Il ne faudra pas s’étonner de la hausse paralèle de la fraude ! Et ne n’est pas tout : malgré les dénégations, le Gouvernement réflechi a des pistes comme la baisse du taux du livret A déjà ridiculement bas (2,25%) ou sa fiscalisation !!! Que du Bonheur en perspective…

Parmi les autres annonces, on peut noter que la Couverture Maladie Universelle (C.M.U) sera étendue à 500.000 bénéficiaires supplémentaires , grâce au relévement du plafond de revenus pour en bénéficier. Mais les pauvres vont-t’ils pour autant pouvoir accéder aux soins quand on sait les refus de prise en charge quasi systématiques qu’ils essuient en toute illégalité de la part du corps médical? S’il y avait des sanctions pénales avec peines de prison à la clé, les médécins respecteraient sans doute plus la loi !

 

  • Le Revenu de base et vite !

Il faut se rendre a l’évidence : les Gouvernements, qu’ils soient de droite ou de gauche n’ont absolument pas la volonté politique de régler le problème de la pauvreté, et nous ne devons pas attendre quoi que ce soit de leur part, au risque d’être fortement déçu comme avec cette mascarade destinée a faire de l’affichage politique . D’ailleurs, comme ce sont des marionnettes entre les mains de dirigeants supra-nationaux comme la Commission Européenne, ils ne peuvent que faire de la figuration dans un théâtre d’ombres…

Donc pour obtenir satisfaction, il n’y a pas d’autres choix que de s’organiser pour imposer nos revendications par la force et dans les luttes, parce qu’elles sont justes et urgentes. Et ce ne sont pas quelques dizaines ou même quelques centaines d’euros en plus dans le porte-monnaie, vite bouffés par l’inflation et le matraquage fiscal qui vont y changer quelque chose !

Pour moi, l’instauration du « revenu de base » dit aussi « inconditionnel » s’impose comme une évidence, parce que c’est le seul moyen d’en finir une bonne fois pour toutes avec la pauvreté et les conséquences financières des aléas de la vie. A condition, bien entendu d’en respecter la lettre et l’esprit ! Nous devons en finir avec les shémas du passé comme l’emploi en tant que pillier de la Société. Il faut déconnecter travail et droit au revenu, afin que l’un ne soit plus la contrepartie de l’autre. C’est ce que propose de faire le Revenu de base, puisqu’il sera ouvert à chacun, de la naissance à la mort, et sans aucune autre condition que celle de vivre en France, mais certainement pas celle de devoir travailler, puisque la société est incapable de fournir du travail à tous et à toutes.

On doit verser à chacun un revenu suffisant pour vivre, non parce qu’on le « mérite » mais parce que l’on a en absolument besoin ! Le revenu est donc à la réponse à un besoin, est à rien d’autre. C’est donc un renversement des valeurs de notre société. Je ne vais pas entrer dans le détail dans cet article, mais le revenu de base serait le produit de la fusion des allocations existantes, il viendrait donc remplacer les allocations chômage, les allocations de la CAF, les aides diverses et variées etc. Il doit donc constituer un véritable salaire d’un montant le plus élévé possible, disons 1800€ pour une personne seule et 3500€ pour un couple. ( c’est un exemple)

Venant en remplacement des aides existantes, les nombreux services affectés à leur calcul et a leur versement disparaitraient, et feraient faire a l’Etat de substancielles économies, de quoi réduire drastiquement la dépense publique ! Et les chômeurs me direz-vous, que deviennent-t’ils dans tout ça? Il faut bien comprendre que le revenu de base a pour objectif d’affranchir l’individu, afin qu’il ne soit plus dépendant d’un patron ou de l’aumône de la société, donc les chômeurs auront un véritable revenu et ils ne vivront plus dans l’angoisse de la misère et des « fins de droits »…C’est toute l’organisation de la société qui en serait chamboulée.

Le chômage subi ou volontaire, -pour se consacrer a d’autres activités plus épanouissantes- ne serait plus un problème car tout chômeur aurait droit à son revenu de base à taux plein. Les travailleurs eux, toucheraient leur salaire et une fraction du revenu de base en complément, jusqu’à concurrence du revenu de base a taux plein si le salaire est inférieur à celui-ci. Dans le cas contraire, il ne toucheraient pas le revenu de base. Ainsi, les différences de revenus dues à la situation et au statut de chaque individu serait gommées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifier que vous êtes humain :