Dieu et l’argent : la parabole des serviteurs et des récompenses

Entrez dans la lumière !

Dans ce nouvel article consacré à une sainte gestion de l’argent selon la volonté de Dieu, nous allons étudier dans le nouveau testament Mathieu 25 versets 14 à 30 sur la parabole des serviteurs et des récompenses. Dieu en effet, souhaite que nous gérions  l’argent qui lui appartient non seulement « en bon père de famille » c’est-à-dire avec sagesse, mais aussi que nous le fassions fructifier pour lui rendre gloire.

Si  le thème de l’argent revient régulièrement dans la Bible, c’est parce que Dieu sait parfaitement que l’argent est une occasion de chute très forte pour les hommes et qu’il est responsable denombreux péchés, commis parce que les hommes adorent l’argent comme une idole au lieu de le mettre au service de la Communauté. Jésus enseignait ses disciples et les préparaient à son retour avec cette parabole :

<< Ce sera en effet pareil au cas d’un homme qui, partant en voyage, appela ses serviteurs et leur remis ses biens. Il donna cinq sacs d’argent a l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, puis il partit aussitôt. Celui qui avait reçu les 5 sacs d’argent s’en alla travailler avec eux et gagna cinq autres sacs d’argent. De même, celui qui avait reçu 2 sacs d’argent en gagna 2 autres. Celui qui n’en avait reçu qu’un, alla creuser un trou dans la terre et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ses serviteurs revint, et leur fit rendre des comptes.

Celui qui avait reçu 5 sacs d’argent s’approcha, en apporta cinq autres et dit:  » Seigneur, tu m’as remis 5 sacs d’argent, en voici 5 autres que j’ai gagnés » Son maître lui dit: « C’est bien bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, je te confierai beaucoup! Viens partager la joie de ton maître! » Celui qui avait reçu les 2 sacs d’argent s’approcha et dit:  » Seigneur, tu m’as remis 2 sacs d’argent, en voici 2 autres que j’ai gagnés » Son maître lui dit: « C’est bien bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, je te confierai beaucoup! Viens partager la joie de ton maître! » Celui qui n’avait reçu qu’un sac s’approcha ensuite et dit: « Seigneur, je savais que tu est un homme dur, tu moissonnes où tu n’as pas semé et tu récoltes où tu n’as pas planté. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton sac d’argent dans la terre. Le voici, prends ce qui est à toi! »

Son maître lui dit: « Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonnes où je n’ai pas semé et que je récolte où je n’ai pas planté, il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurai retiré ce qui est à moi avec un intérêt. » Prenez-lui donc le sac d’argent et donnez-le à celui qui a les 10 sacs d’argent. En effet, on donnera a celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais a celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il a. Quant au serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres extérieursc’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents! » >>

Quel terrible sort est réservé au mauvais serviteur, celui qui n’a pas su plaire à son maître : lui, c’est l’enfer qui l’attend ! Alors que veut vous enseigner Jésus a travers cette parabole? Nous avons tous des dons, que Dieu nous a accordés. Mais ces dons, Dieu veut que nous en fassions quelque chose ! Que celui qui a reçu le don de prophétie, professe avec zèle, que celui qui a reçu le don de libéralité soit généreux en toutes choses…

être enraciné en Jésus, produit de bons fruits…

Ces dons, Dieu nous demande d’en faire profiter les autres. En matière budgétaire aussi, nous devons faire travailler l’argent, afin qu’il soit multiplié et serve à de bonnes œuvres, agréables à Dieu. Ainsi, Dieu sera satisfait des capacités dont il nous a doté, et il récompensera ses serviteurs qui porteront du fruit pour lui. 

Donc, on peut en conclure qu’il faut savoir épargner et investir l’argent dans des biens durables, qui seront utiles à la Collectivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifier que vous êtes humain :