Comment se défendre face aux sociétés de recouvrement?

Des vampires suceurs de sang…

Avec cette crise sans fond, de plus en plus de Français comme d’entreprises ne peuvent plus faire face à leurs obligations, et accumulent les impayés. Une situation inconfortable, mais pas forcément une fatalité, notamment lorsque vous avez entamé une procédure de surendettement, qui stoppe les poursuites et vous accorde des délais de paiement. Mais, si vous n’avez souscrit aucun crédit -comme moi – et que vos impayés sont provoqués par la grande faiblesse de vos revenus ( vous êtes en fin de droits à Pole-Emploi, et touchez les minimas sociaux : ASS, RSA, AER etc.) soit généralement quelques centaines d’euros, il peut être utile de savoir comment se défendre face au harcèlement des sociétés de recouvrement de créances. Car mieux vaut le savoir : elles n’ont aucun pouvoir réel de vous contraindre à payer ! Seul un

huissier de justice, mandaté par une décision des tribunaux compétents, à ce pouvoir, avec notamment, la possibilité de saisir vos biens et d’aller se servir sur votre compte en banque. Mais dans ce cas, vous avez des droits, et l’huissier ne peut pas saisir n’importe quoi pour se faire rembourser.

Reste aussi la possibilité de vider votre appartement et de planquer vos biens saisissables ( téléphone mobile, TV, ordinateur, canapé etc.) chez des amis ou de la famille avant sa visite. Voici donc quelques notions pour tenir la dragée haute aux sociétés de recouvrement.

Lorsqu’un créancier ou une entreprise ne parvient pas à recouvrer une dette en interne, elle fait appel en général à des sociétés de recouvrement de créances, qu’elles mandatent pour obtenir le remboursement de cette créance. Parfois même, le créancier revend la dette à la société de recouvrement, qui agit alors en son nom propre. Beaucoup de ces sociétés, parce qu’elles ont tout intérêt àrecouvrer le plus vite possible les créances si elles veulent gagner de l’argent et rentrer dans leurs frais, usent de méthodes indélicates, illégales et malhonnêtes.  Ce secteur d’activité est en effet unejunglepeu réglementée, où les condamnations sont encore rares. Il est urgent que les pouvoirs publics prennent les choses en main et votent des lois protectrices pour les usagers et sévères pour les sociétés de recouvrement, avec peines de prison à la clé en cas de dérapages avéré. 

De plus en plus de Français sont victimes des méthodes de ces entreprises, et les dénoncent sur les forums de discussion. Certaines victimes, aidées par des associations de consommateurs, portent leur affaire devant la justice, ce que devrait faciliter les nouvelles« class actions » à la française annoncées par Benoit Amon. Un journaliste, pour infiltrer ces sociétés de recouvrement, afin d’en percer les méthodes à réussi à se faire embaucher chez l’une d’elle. Au cours de la formation, on lui a carrément annoncé que ce métier réclamait du « vice » et qu’il ne fallait pas hésiter à jouer les fouille-merde dans la vie des débiteurs ! Coups de téléphone intempestifs à l’employeur, le mari, l’entourage, lettres intimidantes, enquêtes de voisinage etc. Les sociétés de recouvrement sont sur la scelette. Les entreprises indélicates n’hésitant pas à user de méthodes illégales pour parvenir à leurs fins.

 

les escrocs des sociétés de recouvrement !

Dans ce cas, si elles font pression sur vous en dévoilant votre situation à des personnes qui n’ont pas à le savoir et a qui vous ne souhaitez pas qu’elles soient au courant, vous pouvez portez plainte pour atteinte à la vie privée.

1ere chose à savoir: les sociétés de recouvrement utilisent souvent des stratagèmes pour vous pousser à payer comme des intitulés intimidants sur leurs courriers du style : « mise en demeure de payer » « dernier avis avant fichage FICP »  » dernier avis avant saisie » etc.  qui sont totalement pipeau ! Les professionnels du recouvrement de créances sont en effet des entreprises commerciales, et non des auxiliaire de justice,  et n’ont aucun pouvoir de vous contraindre à payer ! Elles n’ont pas le droit de vous facturer des frais pour leur intervention, les honoraires de la société de recouvrement étant exclusivement à la charge de son client et en aucune façon du débiteur.

Parfois, pour vous intimider, certaines vous envoient des courriers a en-tête d’huissier et donnent un numéro à rappeler qui est celui de la société de recouvrement, et non celui de l’huissier, qui ne peut agir en dehors d’une décision de justice. Ce procédé, bien que trompeur, est en effet légal, et vise uniquement à impressionner le débiteur. Cela peut créer évidemment une confusion malsainedans la tête des gens… Des conventions de partenariat sont en effet signées entre les sociétés de recouvrement et certains huissiers qui « prêtent » leur sceau et leur signature…

2ème chose à savoir: les sociétés de recouvrement ont 2 ans seulement pour recouvrer une dette à l’amiable à compter de son apparition,  et ne peuvent donc pas agir sur des dettesplus anciennes réputées éteintes si le créancier n’a pas agit dans ce délai. Exigez donc que soit portée à votre connaissance la date de la créance et…n’hésitez pas à les renvoyer pêtre s’ils sont dansl’illégalité !

Comme vous le voyez, il ne faut jamais se laisser impressionner et manipuler par ses vautours qui ne cherchent qu’à faire de l’argent sur votre dos, vous avez des droits, il faut les faire valoir ! Même si les actions en justice sont encore rares, car malheureusement, la justice étant payante, le jeu n’en vaut pas toujours la chandelle, certaines de ces entreprises malhonnêtes ont déjà fait l’objet decondamnations, et j’espère que les futures « class actions » françaises annoncées par Benoît Amon il y’a quelques jours, auront pour effet de faciliter l’accès à la justice des citoyens les plus pauvres qui renoncent bien souvent à défendre leurs droits faute de moyens pour payer un avocat ou les procédures judiciaires. En tout état de cause, n’hésitez pas à faire appel à une association de consommateurs pour vous défendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifier que vous êtes humain :