Comment gérer l’argent dans le couple?

« Les bons comptes font les bons amis » dit-t’on. Mais l’argent est un puissant sujet de dispute dans un couple sur deux ! Pourquoi? Comment éviter cet écueil? C’est ce que nous allons aborder dans cet article…

 

 Tout d’abord, il faut replacer l’argent à sa juste place. L’argent est un moyen et non une fin en soi. C’est important de l’avoir en tête, car il ne faut jamais se laisser mener par le bout du nez par le fric, car sinon, il devient une idole, et on devient esclave de l’argent au lieu que celui-ci travaille pour nous, à notre service, car c’est bien là, sa fonction !

En France, l’argent est un sujet tabou, et il faut bien avouer que l’éducation financière à l’école fait cruellement défaut. Quand la communication fait défaut sur le sujet dans le couple, l’argent devient vite le sujet de dispute numéro 1, car chacun à son propre rapport à l’argent, et subitement, il fautconcilier la façon de voir les choses du conjoint(e). Si les couples se disputent autour des questions d’argent, comme le pensent 64% des Français, c’est aussi parce que celui qui tient les cordons de la bourse détient le pouvoir dans le couple.

Car l’argent est aussi source de sécurité et d’indépendance par rapport au conjoint(e). Et, en cas deséparation, l’argent révèle tout son pouvoir de nuisance quand les couples s’entre -déchirent au moment du partage du patrimoine ou de la question de la pension alimentaire des enfants. C’est pourquoi, il est préférable, à mon avis, d’établir un contrat de mariage avec séparation de bienspour limiter les risques.

 

  • Les conneries de jeunesse…

Quand je vivais en concubinage avec la mère de mon fils, nous avions fait le choix, à ma demande, d’ouvrir un compte commun à la Banque Postale tout en conservant nos comptes personnels. Las ! Car les dépenses sur le compte commun étaient trop importantes par rapport à ce que nous pouvions l’alimenter. Il faut dire que je n’avait pas géré nos finances avec sagesse… Nous avions décrété que nous ferions chaque mois un virement de 800€ pour l’alimenter depuis nos comptes personnels et pas un sou de plus, car chacun de nous voulait garder un pécule pour ses dépenses persos, ce qui est parfaitement légitime sauf que…quand les dépenses s’élèvent à 1900 ou 2000€par mois, ça coince !

En 1998, quand je me suis mis en couple avec mon ex’, je disposais d’une épargne d’environ 34000 euros, patiemment amassée par mon père qui avait mis de côté pour moi sur un compte, les pensions alimentaires que lui versait ma mère pendant des années. J’ai tout claqué en 7 ans à combler des putains de découverts…quand j’y repense, ça me fait mal au coeur

Car évidemment, faute d’une gestion rigoureuse, les découverts se sont vite creusés, nous nous sommes retrouvés 2 fois en interdiction bancaire, et cédant aux facilités du crédit renouvelablequand l’épargne fut épuisée.

A cette époque, étant dans une grande précarité, enchaînant boulots sans lendemains payés enSMIC et périodes de chômage, c’est mon père qui est venu à mon secours pour nous éviter les affres du surendettement…une expérience douloureuse que je me suis promis de ne plus jamais revivre !

 

  • Les 3 options pour gérer l’argent dans un couple

Ne faîtes pas comme moi et mon ex’, en décrétant ceci ou cela, sans prendre en compte la réalité des choses, mais définissez précisément vos ressources et vos besoins en construisant un budget familial. Listez l’ensemble de vos revenus et de vos dépenses qu’elles soient occasionnelles ou régulières, en chiffrant au maximum leur montant.

Si vous optez pour un compte-joint, ce qui n’est pas une mauvaise idée en soi, assurez-vousd’affecter les ressources nécessaires pour couvrir les dépenses, ou bien, si vos possibilités financières sont limitées, limitez également les dépenses supportées sur le compte joint ! Un conseil: pour garder une certaine indépendance financière, gardez un peu d’argent sur votre compte perso, mais veillez à ce que cela ne se fasse pas au détriment du compte commun ! A propos du compte commun, lisez cet article pour en savoir plus.

 

On peut distinguer 3 grandes façons de gérer l’argent dans un couple :

1) « Ce qui est à moi est à moi »: Dans ce cas-ci, peut importe les revenus de chacun, le même montant sera payé par chacun pour acquitter les dépenses courantes. C’est ce que j’avais choisi de faire avec mon ex’, mais finalement, celui qui gagne le moins et participe néanmoins à part égaleavec son conjoint(e) peut se sentir lésé. Donc, il faut que ce soit une décision réfléchie, prise d’un commun accord.

2) « Ce qui est à moi est un peu à nous » : Dans ce scénario, les dépenses sont alors assumées en proportion des revenus de Monsieur ET de Madame. C’est évidemment la plus équitable etjuste chacun contribuant à hauteur de ses moyens, mais en gardant son compte perso.

3) « Ce qui est à moi est complètement à nous » : c’est le principe du mariage sous le régime de la Communauté pour ce qui concerne le patrimoine du couple mais appliqué au budget. Ce qui signifie que les époux mettent tout en commun en s’abstenant d’avoir un compte perso. Leursrevenus et leurs dépenses sont mis sur un seul et unique compte commun, ce qui suppose uneconfiance absolue.

Cette option présente en effet des risques importants : les deux époux sont solidaires des éventuelles dettes que pourrait faire l’autre, et en cas d’interdiction bancaire, si on vous retire chéquier et carte bleue, comment continuer à régler ses dépenses sans en être empêché?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifier que vous êtes humain :