5 croyances limitantes qui empoisonnent notre rapport à l’argent

Notre rapport à l’argent est parasité par toute une serie de fausses doctrines, qu’on appelle « croyances limitantes » et qui nous empêchent d’accéder a l’Indépendance financière et à une vie prospère. Se débarasser de ces freins psychologiques est d’une importance capitale. En effet, une croyance à le pouvoir de vous construire ou de vous détruire quand elle est biaisée.

Ramenée à votre rapport à l’argent, ces croyances fausses, peuvent vous maudir et vous jeter dans les affres du manque, de la frustration, de la misère. Vous méritez bien mieux que cela, n’est-ce pas? Alors qu’elles sont ces fameuses « croyances limitantes » et comment leur tordre le cou?

1. Etre « Aware »

Tiens-tiens…ca ne vous rappelle pas quelqu’un? Ha oui, bien-sûr, notre ami Van damne! Bon, en fait, il s’agit surtout de prendre conscience de ses fausses doctrines, de pouvoir les identifier. Il va falloir faire le tri entre les bonnes et les mauvaises références, celles qui nous viennent de notre passé, de notre éducation, de notre système de valeurs.

Il est de bon ton en France, surtout avec « l’affaire » Depardieu, de penser que les riches sont tous des salauds égoîstes qui ne veulent pas participer à l’éffort de redressement national. Bon, effectivement, dans le lot, certains sont effectivement de vraies crapules, comme Lachckami Mittal, un type sans foi ni loi, britannique d’origine indienne, qui ferme des usines à tour-de-bras en roulant tout-le-monde dans la farine. Mais la proportion de salopards n’est guère plus élévé que dans les autres catégories sociales.

2. L’argent pervertit

En soi, l’argent ne pervertit pas, c’est juste un amplificateur.Si une personne est déjà de nature égoïste, radine et centrée sur elle-même, la richesse ne va faire que renforcer ses traits de caractère, et les gens se diront :  » l’argent l’a pervertit », mais si cette personne a l’habitude de donner, de partager, bref, d’être généreuse, alors elle aura encore plus les moyens de faire du bien autour d’elle, c’est donc une question de personnalité, de tempérament.

3. L’argent n’est pas important

gravir l’échelle sociale

Tout-le-monde connaît le diction : « L’argent ne fait pas le bonheur », et c’est en grande partie exact, mais j’y ajouterai: « en manquer ne rend pas forcément les gens plus heureux » ! qui est tout aussi vrai. Car enfin, croyez-vous que les pauvres se satisfont de leur condition? De toute évidence non. Ils sont bien obligés de trouver des sources de joie ailleurs que dans la société de consommation dont ils sont exclus, mais ils seraient bien contents d’améliorer leur quotidien s’ils avaientsuffisament d’argent pour bien vivre !

Par exemple : pouvoir se soigner correctement, payer des études de qualité à ses enfants, faire des voyages ou s’acheter les biens qui leur rendraient la vie moins pénible.

 

4. Il faut travailler dur pour gagner de l’argent

La dessus, je dirai oui et non. On nous enseigne partout qu’il faut passer beaucoup de temps à travailler pour réussir financièrement. Même le g’nome à talonnettes nous vendait son « travaillez plus pour gagner plus » : une belle escroquerie intellectuelle qui vise à garder les gens captifs de l’argent et de leur entreprise, comme s’il n’y avait pas de choses plus intéressantes à faire que de perdre sa vie à tenter de la gagner ! Surtout avec les salaires minables qu’on offre aux gens !

Ce qu’il faut faire, c’est essayer de travailler plus intelligement. Par exemple, en misant sur letélétravail, mais surtout en misant sur des business qui répondent aux besoins d’une niche de personnes et qui peuvent être automatisés, comme le blogging.

Alors oui, la mise en place de tels business demande énormément de travail au départ, pendant un certain laps de temps, mais une fois que la machine est lancée, vous aurez travaillé une seule fois et elle fonctionnera en mode « pilote automatique » pour vous rapporter de l’argent même quand vous dormez ou êtes en vacances !

hum…et si c’était vrai?

5. Il faut avoir de l’Argent pour gagner beaucoup plus d’argent

Il est vrai que si vous disposez déjà d’un capital de départ, cela vous aidera certainement, mais c’est loin d’être indispensable. Nombreux sont les entrepreneurs qui ont réussi et qui sont partis de rien. Posez-vous cette question:  » qu’elle valeur ajoutée je peux apporter à ce que je fais? »Autrement dit, est-ce que je fais correspond à une demande forte des consommateurs? Et vous verrez que si vous avez trouvé une bonne idée, et que vous passez à l’action pour la mettre en oeuvre, vous allez vous enrichir.

Voilà, nous avons fais le tour de 5 grandes croyances limitantes qui, par la charge émotionnelle qu’elles représentent, vous empêchent de réussir et de connaître le succès dans la vie. Essayez à tout prix de vous en débarasser. Quand vous aurez enlevé vos oeillères, vous aurez alors un Boulevard devant vous ! C’est bon…vous y voyez clair maintenant?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifier que vous êtes humain :