Où trouver des designs gratuits et personnalisés pour mes impressions en ligne ?

Parce qu’après des vacances, où bien souvent nous sommes nombreux a avoir mis en suspend tout notre coté bureautique, Photaki est là pour vous rappeler les incontournables d’une communication efficace et d’une visibilité maitrisée! Pas toujours évident de savoir vers qui se tourner lorsqu’il s’agit de mettre son image ou son entreprise en avant. Crainte de conseils peu pertinents, d’un manque de maîtrise, ou encore prix rédhibitoires, chez Flyerzone, imprimeur en ligne bien dans son temps, le design de vos impressions est une priorité. Focus sur une entreprise qui place vos intérêts au cœur de ses préoccupations.

« Une communication optimisée »

Vous êtes à la recherche de designs originaux et personnalisés, en étroite relation avec votre secteur d’activité ? Voussouhaitez vous faire plaisir et soigner vos cartes de visites ? Nous avons trouvé le partenaire idéal : Flyerzone. Un site que vous allez vous empresser de plébisciter!

Entreprise dynamique, menée d’une main de maître par ses jeunes dirigeants, elle offre non seulement l’opportunité de se munir de vecteurs de communication papier efficaces et attrayants mais aussi de bénéficier de conseils avisés.

–        Design,

–        mise en page,

–        choix du papier,

–        du vernis,

–        accompagnement sur la pertinence d’un contenu pour gagner en visibilité et donc en clientèle…

Ces professionnels de l’impression peuvent se targuer d’apporter des solutions adaptées à vos besoins du moment. Imprimer oui, mais en respectant néanmoins certains critères…

« Au diable la standardisation ! »

–        Flyers,

–        tête de lettre,

–        cartes de correspondance,

–        bannières ou encore,

–        cartes de visites et,

–        brochures…

L’offre de Flyerzone ratisse large pour vous proposer ce qui se fait de mieux. Parce qu’aujourd’hui il est capital de savoir se démarquer intelligemment, vous pourrez librement choisir le design qui vous semble le plus en adéquation avec vos attentes, mais aussi avec votre personnalité.

Mise en avant du sérieux de votre entreprise en pariant sur la sobriété des couleurs et une police élégante, ou encore lumière sur votre dynamisme ou votre jeunesse d’esprit en associant couleurs acidulées, papier glacé, logo en 3D et dessin humoristique, les possibilités multiples, offertes par les designers vous permettent de personnaliser votre support de communication au maximum.

« Un choix qui vous ressemble… »

–        Maitriser sa communication pour s’assurer de transmettre le bon message, mais aussi et surtout

–        être en capacité d’assumer un choix qui reflète fidèlement ce que nous sommes, des valeurs, un état d’esprit, du professionnalisme ou une ambiance..

Tout cela fait de Flyerzone le partenaire incontournable de vos impressions réussies.

Que vous soyez :

–        à la recherche d’un design des plus glamours pour l’ouverture prochaine de votre salon de beauté,

–        dans l’attente d’une carte de visite faisant mouche dans les dîners d’affaires,

–        décidés à offrir à votre enfant un carton d’invitation pour son anniversaire à l’effigie de son personnage préféré ou tout simplement,

–        à la recherche d’un bon coup de pub à l’aide d’un flyer pas cher

Les 10 000 créations originales de ce professionnel devraient vous parler.Parce que communiquer, cela s’apprend, confiez les outils de votre réussite à de véritables professionnels de l’imprimerie en ligne.

Comment obtenir un prêt en situation d’exclusion bancaire?

  • Le Constat

De nombreuses personnes, qui, du fait des circonstances de la vie, n’ont pas le « bon profil », se retrouvent en situation d’exclusion bancaire. Ainsi en va-t’il des intérimaires, des chômeurs, des handicapés, des allocataires de minimas sociaux. Autant de personnes qui, du fait de la frilosité des banques, et de leurs critères arbitraires, sont exclues du Crédit.

En France, les banques ne font pas correctement leur travail,car leur mission est de financer l’économie tant vis-à-vis des entreprises que des particuliers, en leur octroyant des prêts. L’état devrait donc intervenir pour les contraindre à remplir leur fonction, y compris par la coercition.

Pourtant, ces personnes, comme tout un chacun, on des projets de vie, qu’elles aimeraient ou ont besoin de réaliser. Pour un chômeur ou un intérimaire par exemple, ne pas avoir son permis ou de véhicule est un obstacle à l’emploi et à la mobilité demandée par les entreprises. De même, à l’heure ou la recherche d’emploi passe quasi-exclusivement par internet, ne pas avoir d’ordinateur relié à internet est un grave handicap. Alors…comment faire?

 

une solution pour chaque projet!

Il existe pourtant une solution pour ces personnes exclues du crédit traditionnel.Son nom: le Micro-Crédit Personnel. Venu des pays en voie de développement, où il a été mis en oeuvre avec un grand succès, le micro-crédit personnel est destiné à des porteurs de projets locaux et des entrepreneurs pauvres, pour leur permettre de créer leur activité.

Les sommes prêtées sont en géneral faibles, allant de quelques centaines à 2500 -3000 euros environ. Des sommes modiques en Occident, mais qui peuvent représenter une petite fortune dans certains pays ! En France, le micro-crédit personnel rencontre lui aussi un vrai succès, accentué encore par les effets de la crise. Des organismes comme l’Adie prêtent en effet à des porteurs de projet qui veulent créer leur entreprise.

Mais il faut savoir qu’il est également possible d’obtenir un prêt à la consommation par le biais du micro-crédit personnel pour satisfaire les besoins cités plus haut. En Seine-Maritime par exemple, le Conseil Général offre cette possibilité en ayant signé un partenariat avec les banques du département. Les demandeurs peuvent ainsi bénéficier d’un prêt de 300 à 3.000€ à un taux unique de 1,5% et sur une durée de 6 à 36 mois, pouvant être portée exceptionnellement à 48 mois. Il n’y a pas de frais de dossier ni de garantie ou de caution exigée.

Ainsi, que ce soit pour financer un projet d’avenir, un véhicule, l’équipement d’un logement, faire face à un imprévu, réaliser des travaux chez soi, les demandeurs peuvent s’adresser aux centres médico-sociaux du département et rencontrer une Conseillère en Economie Sociale et Familiale qui étudiera leur dossier et s’assurera de leurs capacités de remboursement si petites soient-t’elles. Les Conseillères en Economie Sociale et Familiale estiment en effet qu’un bon dossier de micro-crédit, c’est celui de quelqu’un qui a pris le temps de définir ses objectifs et de réfléchir à son projet.

De telles inititiatives existent partout en France, alors renseignez-vous auprès du C.C.A.S de votre commune ou bien de la CAF, ou de la Maison Départementale des Solidarités de votre département.

Comment faire des économies a la pompe a essence?

la pompe a fric marche a plein regime !

Nous l’avons tous constaté, malgré la crise économique, les prix des carburants ont tendance a augmenter. Pire en encore en France, avec le niveau scandaleux des taxes ponctionnées par la Mafia d’Etat ! 75% du coût d’un litre de carburant est constitué de taxes !!! Dans notre pays, clairement, la pompe a essence est une pompe à fric ( comme beaucoup de choses, hélas!)

Voici donc quelques astuces pour ne plus y laisser un bras en passant faire le plein de sa voiture…
Mais, pour cette dépense incontournable, je vous encourage a consulter des sites comme :
http://www.prix-carburants.gouv.fr ou http://www.zagaz.com/ pour comparer les prix des stations et par lieux géographiques

1ere astuce : faire le plein le matin

De préférence, allez donc faire le plein le matin. En effet, toutes les stations ont leurs réservoirs enfouis dans le sol. Le matin, le sol étant plus froid, la densité du carburant est plus élévée dans la cuve, contrairement au reste de la journée où il se contracte un peu sous l’effet du réchauffement diurne. Donc l’apres-midi, un litre de carburant acheté n’équivaut pas tout-à-fait à un litre réel !

 

2eme astuce : N’attendez pas d’être en réserve

Vous pensiez peut-être optimiser votre consommation de carburant en attendant que l’aiguille de votre jauge passe en réserve? Erreur! Un réservoir vide favorise l’évaporation et donc, plus il reste de l’air a l’intérieur de celui-ci, plus il y aura d’évaporation au prochain plein !

Ensuite, utilisez le pistolet de la pompe sans l’enfoncer à fond dans votre réservoir et utilisez la vitesse « lente » de la gachette qui en comporte 3 ( lente, moyenne, rapide) car lorsque la pression du jet est trop importante, une fraction de ce carburant se transforme en vapeur, puis s’échappe sous forme gazeuse.

 

Dernière astuce: Evitez de faire le plein en même temps qu’un camion-citerne!

Si, au moment où vous remplissez votre réservoir, un camion-citerne est en train de remplir la cuve de la station, cela provoque un brassage des impuretés du camion-citerne dans la cuve, et elles se retrouvent ensuite dans votre réservoir, augmentant sa consommation et la pollution du véhicule.

A bon entendeur, salut !

Julien du comparateur assurance auto bioam

5 croyances limitantes qui empoisonnent notre rapport à l’argent

Notre rapport à l’argent est parasité par toute une serie de fausses doctrines, qu’on appelle « croyances limitantes » et qui nous empêchent d’accéder a l’Indépendance financière et à une vie prospère. Se débarasser de ces freins psychologiques est d’une importance capitale. En effet, une croyance à le pouvoir de vous construire ou de vous détruire quand elle est biaisée.

Ramenée à votre rapport à l’argent, ces croyances fausses, peuvent vous maudir et vous jeter dans les affres du manque, de la frustration, de la misère. Vous méritez bien mieux que cela, n’est-ce pas? Alors qu’elles sont ces fameuses « croyances limitantes » et comment leur tordre le cou?

1. Etre « Aware »

Tiens-tiens…ca ne vous rappelle pas quelqu’un? Ha oui, bien-sûr, notre ami Van damne! Bon, en fait, il s’agit surtout de prendre conscience de ses fausses doctrines, de pouvoir les identifier. Il va falloir faire le tri entre les bonnes et les mauvaises références, celles qui nous viennent de notre passé, de notre éducation, de notre système de valeurs.

Il est de bon ton en France, surtout avec « l’affaire » Depardieu, de penser que les riches sont tous des salauds égoîstes qui ne veulent pas participer à l’éffort de redressement national. Bon, effectivement, dans le lot, certains sont effectivement de vraies crapules, comme Lachckami Mittal, un type sans foi ni loi, britannique d’origine indienne, qui ferme des usines à tour-de-bras en roulant tout-le-monde dans la farine. Mais la proportion de salopards n’est guère plus élévé que dans les autres catégories sociales.

2. L’argent pervertit

En soi, l’argent ne pervertit pas, c’est juste un amplificateur.Si une personne est déjà de nature égoïste, radine et centrée sur elle-même, la richesse ne va faire que renforcer ses traits de caractère, et les gens se diront :  » l’argent l’a pervertit », mais si cette personne a l’habitude de donner, de partager, bref, d’être généreuse, alors elle aura encore plus les moyens de faire du bien autour d’elle, c’est donc une question de personnalité, de tempérament.

3. L’argent n’est pas important

gravir l’échelle sociale

Tout-le-monde connaît le diction : « L’argent ne fait pas le bonheur », et c’est en grande partie exact, mais j’y ajouterai: « en manquer ne rend pas forcément les gens plus heureux » ! qui est tout aussi vrai. Car enfin, croyez-vous que les pauvres se satisfont de leur condition? De toute évidence non. Ils sont bien obligés de trouver des sources de joie ailleurs que dans la société de consommation dont ils sont exclus, mais ils seraient bien contents d’améliorer leur quotidien s’ils avaientsuffisament d’argent pour bien vivre !

Par exemple : pouvoir se soigner correctement, payer des études de qualité à ses enfants, faire des voyages ou s’acheter les biens qui leur rendraient la vie moins pénible.

 

4. Il faut travailler dur pour gagner de l’argent

La dessus, je dirai oui et non. On nous enseigne partout qu’il faut passer beaucoup de temps à travailler pour réussir financièrement. Même le g’nome à talonnettes nous vendait son « travaillez plus pour gagner plus » : une belle escroquerie intellectuelle qui vise à garder les gens captifs de l’argent et de leur entreprise, comme s’il n’y avait pas de choses plus intéressantes à faire que de perdre sa vie à tenter de la gagner ! Surtout avec les salaires minables qu’on offre aux gens !

Ce qu’il faut faire, c’est essayer de travailler plus intelligement. Par exemple, en misant sur letélétravail, mais surtout en misant sur des business qui répondent aux besoins d’une niche de personnes et qui peuvent être automatisés, comme le blogging.

Alors oui, la mise en place de tels business demande énormément de travail au départ, pendant un certain laps de temps, mais une fois que la machine est lancée, vous aurez travaillé une seule fois et elle fonctionnera en mode « pilote automatique » pour vous rapporter de l’argent même quand vous dormez ou êtes en vacances !

hum…et si c’était vrai?

5. Il faut avoir de l’Argent pour gagner beaucoup plus d’argent

Il est vrai que si vous disposez déjà d’un capital de départ, cela vous aidera certainement, mais c’est loin d’être indispensable. Nombreux sont les entrepreneurs qui ont réussi et qui sont partis de rien. Posez-vous cette question:  » qu’elle valeur ajoutée je peux apporter à ce que je fais? »Autrement dit, est-ce que je fais correspond à une demande forte des consommateurs? Et vous verrez que si vous avez trouvé une bonne idée, et que vous passez à l’action pour la mettre en oeuvre, vous allez vous enrichir.

Voilà, nous avons fais le tour de 5 grandes croyances limitantes qui, par la charge émotionnelle qu’elles représentent, vous empêchent de réussir et de connaître le succès dans la vie. Essayez à tout prix de vous en débarasser. Quand vous aurez enlevé vos oeillères, vous aurez alors un Boulevard devant vous ! C’est bon…vous y voyez clair maintenant?

Igraal : comment gagner plus en dépensant moins

Pour cela, laissez-moi vous présenter Igraal, un site de Cashback comme il en existe plusieurs sur internet, mais celui-là figure parmis les plus sérieux et les plus prometteurs. Avec Igraal, vous allez pouvoir économiser sur chacun de vos achats sur les principaux sites de e-commerce. En ouvrant gratuitement votre compte sur Igraal, vous êtes automatiquement crédité de 3€ ( voir 5€ jusqu’au 25/12) sur le porte-monnaie virtuel du site. Le principe du cash-back, c’est que vous serez remboursé d’une partie du montant de vos achats. Lorsque vous aurez atteint une certaine somme, vous pourrez réclamer un virement sur votre compte bancaire.

 

2 façons de gagner de l’argent

Vous pouvez gagner de l’argent de 2 manières différentes avec Igraal :

  • Le Cashback

  • Le parrainage

La 1ere solution consiste donc à penser à vous connecter sur Igraal via le site ou la barre d’outils avant d’aller faire vos courses chez le partenaire en passant par le bouton de redirection, vous cumulerez donc de l’argent à chacun de vos achats si vous prenez ce réflexe.

La seconde méthode, le parrainage, est une stratégie à mon avis davantage payante, d’inviter tous vos contacts à passer par votre lien de parrainage pour s’inscrire à leur tour sur le site. Ce faisant, ils vous feront gagner 10% sur le montant de leurs achats à eux aussi ! Vous disposez également d’une rubrique « Codes Promo » pour obtenir des codes de réduction sur certains produits.
Dans le « Welcome Pack » des remises sur certains produits vous sont proposées.

Un conseil : téléchargez la barre d’outils Igraal dès votre inscription: elle viendra se loger discrétement à l’extremité de la barre d’adresses de votre navigateur sous la forme d’un bouton orange carré et détectera automatiquement les marchands partenaires. Il vous suffira alors de cliquer sur le chiffre en rouge sur le bouton clignotant Igraal pour activer le cashback, ce qui est bien pratique et vous evitera de transiter par le site avant d’aller chez le marchand !
Quoi qu’il en soit, vous pourrez suivre vos remboursements dans votre compte Igraal au fur et à mesure de la validation du cashback par le cyber-marchand.

Pensez a consulter chaque lundi la « Selection de la semaine » des meilleures promotions des marchands partenaires. Alors, plus une minute à perdre : foncez vous inscrire sur Igraal en cliquant sur la bannière…

La colocation : pour réduire son budget logement !

Un toît, c’est un droit !

Dans les grandes villes françaises, se loger devient très compliqué lorsque l’on a un petit budget, les prix de l’immobilier étant de plus en plus inabordables. Le phénomène de la colocation s’est développé sur ce constat, bien aidé aussi par la série “friends”, qui l’a popularisé…Depuis longtemps déjà, les étudiants ont recours a la colocation, du moins pour environ 4% d’entre eux…mais le phénomène nouveau, la crise aidant, c’est que d’autres catégories de personnes y ont recours : personnes âgées, avec la montée en puissance de la colocation intergénérationnelle, mères célibataires etc.

Alors la colocation…est-ce vraiment un bon plan? Certainement, si on le fait dans les règles de l’art, alors pour que votre colocation ne vire pas au cauchemar, zoom sur un phénomène de société…

Mais au fait, la colocation ça consiste en quoi? Eh bien tout simplement de partager un grand appartement ou une maison à plusieurs, donc de disposer d’un grand espace que l’on ne pourait jamais s’offrir si on était seul, et d’en partager les charges financières. Juridiquement, la colocation suit les mêmes règles que la location classique, la particularité, c’est que le contrat engage plusieurs personnes qui sont, en présence d’une close de solidarité, solidaires du paiement des cotes-part de chacun, à savoir que si un co-locataire quitte le logement avant la fin du bail sans être remplacé, les autres co-titulaires du bail devront payer pour lui s’il fait défaut.

 

2 façons (plus ou moins légales) de procéder…

Ca, c’est la façon officielle de procéder, c’est-à-dire que vous déclarez l’ensemble des co-locataires et que vous signez un bail en bonne et due forme avec le propriétaire. Les colocataires sont doncprotégés par la loi. Ainsi, vous pourrez prétendre, comme pour la location classique, à une aide au logement de la part de la CAF.

Et puis, il y’a la sous-location. Dans la pratique, le locataire en titre cherche un co-locataire par ses propres moyens, sans en informer le propriétaire, ceci se faisant de manière non-officielle, c’est la porte ouverte à de futurs conflits entre co-locataires et avec le propriétaire ! De plus, le colocataire non déclaré ne figurant pas sur le bail, il n’a aucun droit ni obligation dans le logement ni vis à vis du propriétaire. S’il refuse par exemple de payer sa part, vous êtes coincé et ne pouvez rien faire, car vous êtes dans l’illégalité… et il peut très bien vous dénoncer.

Cependant, dans certains cas, la sous-location peut être autorisée, vous devrez alors respecter quelques règles : tout d’abord, obtenir un accord écrit (de préférence) de votre propriétaire, le plus souvent pour une durée limitée ( départ en vacances par exemple) ensuite, ne pas sous-louer à un prix plus cher que le montant de votre loyer (spéculation interdite) Car le propriétaire qui arrive a le prouver a le droit d’empocher la différence. Si par contre, vous ne lui demandez pas l’autorisation de sous-louer et qu’il l’apprend, il peut engager des poursuites judiciaires contre vous, résilier le bail et vous mettre à la porte ! Donc, évitez la sous-location autant que possible, car c’est une source de conflit avec le propriétaire.

Attention à la clause de solidarité !

Si votre bail prévoit une clause de solidarité, lorsque qu’un des colocataires quitte le logement, le piège se referme, car le partant devra continuer a payer sa quote-part jusqu’à la fin du bail, donc même après son départ des lieux ! S’il n’honore pas ses engagements, ce sont aux autres de payer pour lui. C’est donc une clause très défavorable aux colocataires, qu’il faudra veiller a faire supprimer si elle est présente dans le bail sinon, vous prenez vos responsabilités !

En l’absence de clause de solidarité, le partant doit notifier son intention de quitter le logement au propriétaire en respectant le délai de préavis fixé dans le bail, et il est seulement tenu de payer sa quote-part jusqu’à l’expiration du préavis, même s’il part avant. Un conseil : anticipez au maximum le départ d’un des colocataires en lui cherchant un remplaçant, cela fait, il suffira d’en avertir le propriétaire pour changer le nom et la signature du partant par celle du nouvel arrivant.

Quelques conseils de survie en colocation

Pour une colocation réussie, mieux vaut bien poser les limites de la liberté de chacun, ainsi que de la répartition des charges et des tâches. Qui paie quoi? Combien? Qui fait quoi? Dans la pratique, chaque colocataire devra avoir sa propre chambre, donc une certaine intimité. En fonction du tempérament de chacun, de son mode de vie, on pourra préférer une fille ou un garçon. Pour ne pas se tromper dans le “casting”, un moment de rencontre et d’échange avec les autres est essentiel afin de bien cerner la personnalité du candidat.

Etre au clair sur les règles de fonctionnement de la colocation est indispensable : tour de ménage, courses, partage du frigo, répartition des dépensesprésence ou non d’un animal, autorisation de fumer etc. Autant de choses à penser. Pour vous faciliter la tâche, allez donc faire un tour sur le site http://www.colocation.fr , c’est une mine d’information !

3 obstacles qui entravent notre marche vers l’Indépendance Financière

Dans cet article, nous allons voir ensemble, 3 obstacles qui limitent ou empêchent notre marche vers l’Indépendance Financière. Bien souvent, ce sont des verrous psychologiques à faire sauter., car votre plus grand « empêcheur de réussir en rond » c’est…VOUS ! 

1. Ne pas y croire.

changer notre état-d’esprit

Clairement, quand on dit à la plupart des gens, « Tu peux devenir riche toi aussi! » leur première réaction est bien souvent : « Bof, je n’y crois pas! » Je connais d’ailleurs bien le problème en tant que Chrétien quand je tente de parler de Dieu à des gens qui n’ont pas encore rencontré le Seigneur Jésus et que je tente de les amener vers lui pour être sauvé.

Je suis confronté a l’incrédulité moi aussi, et même au rejet de mon engagement dans ma famille, quand mon père a appris que j’étais Chrétien Evangélique. Croire, c’est avoir la Foi. Et la Bible définit la foi de cette façon : « La Foi, c’est la ferme assurance des choses que l’on espère, et la réalisation de celles que l’on ne voit pas » (Hébreux 11.1) ou encore: « C’est pourquoi je vous le dis, tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir! » (Marc 11.24) 

Dans notre vie de tous les jours, comme dans notre vie spirituelle, croire, c’est la condition sine et qua none pour que les choses s’accomplissent! Si vous croyez que votre vie va changer, que vous allez être prospère et atteindre la liberté financière, alors vous avez toutes les chances que cela se produise !

 

2. Ne pas passer à l’action

Parce que les gens n’ont pas confiance en eux, ils ne passent pas à l’action. Et vous savez quoi? Qui n’avance pas, régresse. On a beau leur montrer la voie à suivre, ils restent attentistes, et véritablement , cela les empêchent d’aller de l’avant dans la vie. Donc, pour faire sauter ce verrou psychologique, la meilleure des choses à faire, et de se poser, et de prendre la décision ferme et définitive que l’on va REUSSIR.

Il faut se convaincre que l’on va réussir, bref, la clé est dans votre tête.

Combien de temps ça prend pour pouvoir s’enrichir?

quel temps faut-t’il?

Une chose est sûr, cela prend plus de 5 mn ! Il n’y a pas de règle en la matière: certains mettent 5,10,12,15 ans avant de devenir véritablement riches et d’atteindre une pleine autonomie financière. Mais n’écoutez pas ceux qui vous promettent une réussite fulgurante en quelques semaines ou quelques mois, ce sont des charlots et des escrocs.

C’est vraiment variable en fonction de l’itinéraire de chacun, de sa personnalité, de sa capacité de travail, et aussi de la stratégie mise en place, du business etc. Mais retenez ceci: à partir du moment où vous dépensez moins que ce que vous gagnez chaque mois, vous êtes dans un processus d’enrichissement ! 

Je le répète parce que c’est vraiment important: premièrement, et avant toute chose, il faut prendre la DECISION DE REUSSIR, et ensuite, avancer dans cette direction en suivant un plan d’action.

Intérrogez-vous aussi sur le sens que vous voulez donner à votre vie: est-ce que la consommation est un horizon indépassable? Avez-vous réellement besoin de consommer frénétiquement pour être heureux, et exister? Ne pouvez-vous pas avoir une capacité de contentement pour être heureux?

Demandez-vous de combien est-ce que vous avez besoin pour vivre à l’aise financièrement? Un autre point à examiner pour atteindre l’indépendance financière plus rapidement , c’est lerendement de ses placements: entre un poussif livret A à 1,75% et du 6%, votre épargne va grandir plus ou moins vite. Donc, vous allez vous enrichir plus ou moins rapidement.

La transmission du savoir.

3. Ne pas avoir de « mentor »

Clairement, les personnes qui ont réussi dans les affaires en ligne sur internet vous diront toutes qu’elles se sont appuyées sur un mentor pour réussir. Qu’est-ce qu’un mentor? Même si je n’aime pas le terme de « gourou » du marketing qui revient souvent sur les blogs, parce que ça fait secte, l’idée est quand même de s’appuyer sur une personne qui a réussi à atteindre l’indépendance financièregrâce au revenu passif que lui procure son activité.

Un mentor c’est donc une personne-modèle et inspirante auprès de laquelle vous allez pouvoir apprendre et cheminer vers la réussite financière.

Et vous, où en êtes-vous dans votre réflexion personnelle?

Comment réagir face aux impayés?

Vogue la galère…

La crise actuelle fragilise énormément de gens, car beaucoup d’entre nous ont perdu leur emploi et se retrouvent dans de graves difficultés financières et des impayés, surtout s’ils ont des crédits à rembourser. Les accidents de la vie nécessitent souvent de revoir ses priorités. Et les banques, peu disposées vis-à-vis de leurs clients sans le sou, aggravent souvent leur situation en ayant aucuns scrupules à prendre des commissions d’intervention et autres frais de rejet de prélèvements très chers… Un projet de loi est en discussion pour interdire aux banques ces abus.

Faire la politique de l’Autruche n’est évidemment pas la solution à adopter, et plus vous réagissez tôt, mieux vous serez en capacité de faire face à la situation. Malheureusement, lorsque vous allezdemander de l’aide auprès des services sociaux, qui sont censés pouvoir vous aider, vous vous rendez vite compte qu’ils ne sont pas du tout disposés à vous accorder les aides financières dont vous avez besoin ! En tout cas lorsque vous êtes célibataire sans enfant à charge. Et je suis bien placé pour vous le dire, car je vis cette situation « en direct live » ! Honte à la République qui ne veut pas aider ses pauvres !

Je viens d’en faire l’amère expérience, pour la troisième fois consécutive, à la Maison Départementale des Solidarités qui dépend du Conseil Général.  Au passage, elle porte plutôt mal son nom, puisque, bénéficiaire de l‘Allocation Spécifique de Solidarité, je survis avec 492,90€ par mois. Et ces gens-là, bien au chaud derrière leur bureauavec un vrai salaire, se permettent de me balancer à la figure que je devrais être capable de m’en sortir avec ce que je touche ! C’est le genre de truc qui vaut mieux ne pas me dire si on veut pas que je perde mes nerfs …

Un bon coup de latte pour te remettre les idées en place…

Car, malgré que je justifie de ma situation intenable, j’ai l’impression de me heurter à un mur et des règles rigides qui font bien peu de cas de mes difficultés et ne veulent pas m’accorder lesoutien financier dont j’ai besoin ! Il faut que je ferraille avec l’Assistante sociale dans son bureau et qui tente par tous le moyens de me prouver par A +B que ma demande est illégitime et que la commission d’attribution va refuser l’aide ! 

Le F.S.L (fond de solidarité logement)? Je n’y aurait pas droit ! En fait, si je les écoutent, je n’ai droit à rien.  Elle n’interviendrait qu’en cas d’impayés d’un montant suffisant (selon leurs critères) et à la condition d’avoir repris le paiement du loyer résiduel au bout de 3 mois… Bref, le message envoyé c’est : « attendez d’être suffisament dans la merde, mais débrouillez-vous pour payer quand même, et peut-être qu’on vous aidera à titre « exceptionnel » en vous accordant…une aide alimentaire ! »

Du grand foutage de gueule que la charmante demoiselle qui m’a reçu hier m’a encore confirmé au téléphone ce matin.

Ce discours me révolte et je suis déterminé à ne pas en rester là et à agir en mettant mon député face a ses responsabilités pour qu’il agisse et prenne  l’initiative d’un projet de loi afin que ces règlements iniques changent et qu’on puisse aider véritablement les gens qui ont besoin d’être aider financièrement ! Voici donc copie du courrier que je lui ai adressé. Si vous êtes dans une situation similaire, je vous invite à en faire de même avec le député de votre circonscription !

Lettre de recours a un député

En attendant, je vous propose de solliciter une aide financière « exceptionnelle » grâce à ce modèle de lettre que vous pouvez personnaliser. N’oubliez pas d’y joindre vos pièces justificatives. Envoyez-là à votre C.C.A.S ou à la C.A.F ou sollicitez le Secours Populaire.

 

 

NOM Prénom

adresse, code postal, Ville

Numéro de télephone

Adresse e-mail

 

                                                                                                                                                              Lieu, date

Objet : demande d’aide financière pour une facture de téléphone

 

Madame, Monsieur,

 

En proie actuellement à des difficultés financières, je me retrouve dans une situation très fragile

Ayant dû faire face dernièrement, à des dépenses imprévues dues à [dettes, chômage, factures etc.] dont le montant total s’élève à [précisez le montant en €]. Je me retrouve aujourd’hui dans l’incapacité de payer l’intégralité de ces factures.

Aujourd’hui, c’est la facture de téléphone que je ne peux me permettre de régler.

C’est pourquoi je sollicite, auprès de votre service, une aide exceptionnelle qui m’aidera à me sortir de cette situation délicate.

Je vous joins toutes les pièces justificatives qui viennent témoigner de la fragilité de ma situation financière.

En vous remerciant par avance pour la prise en compte de ma demande, je reste à votre disposition pour tout renseignement que vous jugerez utile et vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de mes sincères salutations.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                      [Signature]

Trouver LA baby-sitter idéale avec 2tribus.fr !

Lorsqu’il s’agit de faire garder ses enfants, beaucoup de Français sont confrontés à un véritable casse-tête. Un certain nombre de solutions s’offrent à vous, malheureusement pas toujours accessibles financièrement : crèche parentale, crèche municipale, associative, garde d’enfants à domicile ou nourrice agrée.

 

  •  Choisir LA bonne baby-sitter !

trouver LA baby-sitter idéale…tout un programme!

La plus accessible, mais aussi la moins encadrée et qui n’offre aucune garantie reste le baby-sitting, qui constitue pour beaucoup d’étudiants, une des premières expériences professionnelles. Si vous décidez de faire appel à une baby-sitter, il est préférable de s’assurer de ses compétences afind’éviter toute mauvaise surprise.

Le baby-sitting exige des qualités pédagogiques et de patience que ne possèdent pas certaines personnes, sans compter une vigilance de tous les instants pour éviter les accidents domestiques ! Certaines baby-sitter ont plus de facilité avec la petite enfance, d’autres, avec les pré-ados de 6 à 10 ans ou encore avec les ados, qui les considèrent comme leur grande soeur… Les parents actifs veilleront en particulier au respect des horaires, car une baby-sitter toujours en retard peut vous mettre dans des situations embarrassantes vis-à-vis de votre employeur

J’ai les moyens de vous faire parler…

Alors, pour trouver la perle-rare, mieux vaut avoir un entretien avec votre future baby-sitter, et lui poser le maximum de questions. Vous pouvez aussi convenir avec elle de la prendre à l’essai, histoire de tester ses compétences. Les plus suspicieux installent des caméras de vidéo-surveillancedans leur logement et peuvent consulter les images depuis leur smartphone…

Cessez donc d’être parano, car pour trouver LA bonne baby-sitter, j’ai un bon plan pour vous: un site de petites annonces qui va vous rendre bien des services…

Aujourd’hui, je voudrais vous parler des offres de services sur 2tribus.fr Connaissez-vous ce site? Lancé en avril 2012, il s’agit d’un site de petites annonces gratuites sur lequel vous pourrez vous inscrire et qui vous permettra de trouver soit des prestataires pour du service à la personne(cours de soutien de scolaire, traduction, ménage, jardinage etc.) sans se prendre la tête ou bien de proposer vous même vos talents et votre savoir-faire. Vous ne trouverez donc pas d’objets à vendre sur ce site, mais parmi les nombreuses catégories, vous pourrez y trouver des offres de location saisonnières pour les vacances ou des offres et demandes d’emploi. Si vous avez du temps disponible et des compétences à offrir dans un domaine particulier, 2tribus.fr est vraiment un site fait pour vous !

Il convient parfaitement aux étudiants, aux chômeurs et aux retraités qui ont besoin d’un revenu complémentaire.  2tribus propose des fonctionnalités pratiques comme la géolocalisation des annonces sur une carte pour repérer celles à côté de chez vous !